Dans le cadre de cette section, nous considérons les animaux les plus intéressants, insolites, étranges et peu connus du monde entier et fournissons de brèves informations intéressantes à leur sujet.

 

Eider à lunettes

Eider à lunettes (ou eider de pêcheur)

wikimedia.org

Eider à lunettes (ou eider de pêcheur)

wikipedia.org

Eider à lunettes (ou eider de pêcheur)

wikimedia.org

Eider à lunettes (ou eider de pêcheur)

wikimedia.org

Eider à lunettes (ou eider de pêcheur)

fichiersdedomainepublic.com

L'eider à lunettes (ou eider de Fisher) est une espèce rare de canard qui vit sur les côtes maritimes de l'Alaska et du nord-est de la Sibérie. La décoration principale de la tête, caractéristique uniquement pour cet eider, est constituée de grandes taches gonflées (jusqu'à 30 mm de diamètre) autour des yeux, des «lunettes» (d'où le nom du canard). Contrairement à l'eider à duvet plus connu, ce ramassage du duvet de canard n'est pas pratiqué.

Chez le mâle en plumage nuptial, ils sont blancs avec une étroite bordure noire, chez la femelle, ils sont brun grisâtre. En été, le mâle perd les détails contrastés du plumage : la tête devient uniformément grise (les lunettes sont également grises, mais dans une teinte légèrement différente), la poitrine est brunâtre, le ventre est gris avec des dessus de plumes noirs.

Une femelle adulte à tout moment de l'année est brun rougeâtre en petites stries. Sa couleur est presque la même que celle de l'eider à duvet et de l'eider à crête, et on peut l'identifier par le plumage à la base du bec et les "lunettes".

Comme les autres eiders, l'eider à lunettes se nourrit principalement de mollusques, pour lesquels il plonge vers les fonds marins. De plus, il mange des crustacés, et pendant la saison de reproduction sur le rivage des insectes et leurs larves, des araignées, des graines et des pousses d'herbes, des baies.

 

Mandrill

Mandrill

wikimedia.org

Mandrill

pixabay.com

Mandrill

flickr.com

Mandrill

wikimedia.org

Mandrill

wikimedia.org

Mandrill

wikimedia.org

Mandrill

flickr.com

Mandrill est un singe relativement grand, qui se distingue nettement par sa couleur vive. La couleur des mandrills est l'une des plus brillantes et des plus colorées parmi les primates et les mammifères en général. Les sillons osseux qui courent le long du nez sont de couleur bleue ou bleue. Le nez est rouge vif et sur les côtés du visage et de la barbe se compose de cheveux blancs, jaunâtres, parfois orange. La couleur de la peau des fesses va du rouge-bleu au bleu, parfois violet. Les femelles sont beaucoup plus pâles que les mâles.

Les mandrills vivent dans les forêts équatoriales humides du Cameroun, du Gabon et de la République du Congo. Ils vivent souvent dans des zones rocheuses. L'habitat des mandrills recoupe l'aire de répartition d'autres espèces de singes.

Les mandrills sont généralement gardés en petits groupes (rarement le groupe atteint 200 individus), chacun étant dirigé par un chef masculin. L'habitat du groupe peut aller jusqu'à 50 km².

Les mandrills sont omnivores, mais préfèrent surtout les aliments végétaux. Cependant, les singes peuvent aussi manger des invertébrés et de petits vertébrés (lézards, rongeurs).

L'espérance de vie moyenne n'a pas été établie avec précision, mais en captivité, les mandrills peuvent vivre jusqu'à 30 ans. Depuis 1986, l'état de conservation de l'espèce est vulnérable.

 

Axolotl

Axolotl

flickr.com

Axolotl

pixabay.com

Axolotl

wikipedia.org

Axolotl

wikipedia.org

Axolotl

wikipedia.org

L'axolotl est une créature amphibie dont le nom – Axolotl – se traduit par « chien d'eau » ou « monstre aquatique », ce qui est cohérent avec son apparence : l'axolotl ressemble à un grand triton à grosse tête avec trois paires de branchies externes qui dépassent sur les côtés.

La tête de l'axolotl est très grande et large, disproportionnée par rapport au corps, la bouche est également large et les yeux sont petits – il semble que la larve sourit tout le temps. Entre autres choses, ces animaux ont la capacité de régénérer une partie du corps perdue. La longueur totale peut atteindre 30 cm Comme toutes les larves d'amphibiens à queue, les axolotls mènent une vie de prédateur.

Garder à la maison des axolotls du mexicain et de l'ambistome du tigre peut être associé à un certain nombre de problèmes. Cela est notamment dû à la difficulté de maintenir la température souhaitée dans un appartement, surtout en été. Pour une santé normale et un fonctionnement stable du système immunitaire, les axolotls ont besoin d'une eau à une température de 18 à 20 °C. Les maintenir à des températures plus élevées entraîne des maladies et des décès fréquents.

L'élevage des axolotls nécessite une eau propre, sans chlore, neutre ou légèrement dure, environ 40 litres par individu. Il n'est pas souhaitable de prendre un axolotl dans vos mains. Mais si vous avez besoin de le prendre, vous devez vous rafraîchir les mains, car pour les axolotls, notre température corporelle est très élevée et pour eux, c'est une brûlure.

 

Ouistiti pygmée

Ouistiti pygmée

wikipedia.org

Ouistiti pygmée

flickr.com

Ouistiti pygmée

pxhere.com

Ouistiti pygmée

imagesdedomainepublic.net

Ouistiti pygmée

pixabay.com

Le ouistiti pygmée est l'un des plus petits représentants de tout l'ordre des primates. La taille de ces singes n'est que de 11 à 15 cm, sans compter la queue de 17 à 22 cm de long.Le poids des ouistitis pygmées est de 100 à 150 grammes. De longues touffes de poils sur la tête et la poitrine donnent l'impression d'une crinière.

Les ouistitis nains vivent en Amazonie, dans le sud de la Colombie, en Équateur, dans les régions du nord du Pérou et de la Bolivie et dans l'ouest du Brésil. Souvent, ils s'installent à la lisière de la forêt, le long des rives des rivières et des jungles inondées par les crues saisonnières. Ils passent la majeure partie de leur vie dans les arbres, mais descendent parfois au sol.

La nourriture des ouistitis pygmées consiste en la sève des arbres, dont ils rongent l'écorce avec leurs incisives acérées. Parfois, ils se nourrissent également d'insectes, d'araignées ou de fruits.

La durée de vie la plus longue notée chez ces animaux était de 11 ans.

 

Lémurien vari

lémurien vari

flickr.com

lémurien vari

flickr.com

lémurien vari

flickr.com

lémurien vari

flickr.com

lémurien vari

pxfuel.com

Lemur vari est l'un des deux types de vari. Auparavant, il a été considéré avec différentes sous-espèces de la vari rouge (nous avons parlé de la vari rouge ici ☛). Wari et wari rouge sont les plus grands lémuriens non éteints. La longueur du corps est de 100 à 120 cm, le poids est d'environ 4 kg.

Il existe trois sous-espèces de vari noir et blanc. Tous ont une robe noire et blanche. Ils vivent dans les arbres en petits groupes de 5 à 20 individus. Ils mènent une vie quotidienne.

Les lémuriens wari, comme tous les lémuriens, ne vivent qu'à Madagascar. Ils sont communs dans les zones isolées de la forêt tropicale à l'est de l'île.